Catégories
Général

Le FIRE mouvement est-il possible en France ?

Le FIRE mouvement est un concept né des Américains. Un concept simple à expliquer et pourtant assez difficile à appliquer. La base de celui-ci peut se résumer en quelques mots : dépenser moins, économiser plus, et investir massivement. En d’autres termes, pour l’appliquer, il va donc falloir disposer d’une certaine somme, grâce à des économies, et investir cette somme. L’idée générale est relativement simple : réussir à vivre en faisant travailler son argent pour soi. Il en va de soi que l’objectif de ce mouvement est donc de pouvoir vivre paisiblement, sans avoir à se soucier des problèmes d’argents, mais également et surtout de travail. En bref, le FIRE mouvement vise l’indépendance financière.

Pour en savoir un peu plus sur le concept, il est important de comprendre que l’idée principale est de placer de l’argent épargné sur le marché financier. Ainsi, cet argent épargné travaillera pour vous, et vous n’aurez donc plus besoin de travailler. En temps normal, si l’on se base sur le système américain, arrivé une certaine somme (le FIRE number), cette somme génèrera assez de bénéfice, 4 % par an (si les calculs sont bons), sans avoir à entamer le capital de base investi.

 Vu sous cet angle, il est vrai que faire appel à ce mouvement est très tentant n’est-ce pas ? Bien que les efforts à fournir seront grandioses (50 à 70 % de salaire à économiser), les finalités en valent le coup. Toutefois, il est important de se rappeler que ce système se base sur celui des Américains. En effet, faire appel au FIRE mouvement est très envisageable aux USA, d’abord parce que c’est un pays très peu taxé, et parce que les arbitrages dans ce pays peuvent parfaitement être effectués sur le taux de capitalisation de son épargne, le taux de couverture santé, ou encore sur les lieux où l’on choisira de faire sa phase de retrait (pays où les couts de vies sont moins chers).

Il est vrai qu’un mouvement avec de telles finalités séduit réellement beaucoup. Mais la question suivante se pose : est-ce possible de faire appel à tel mouvement en France ? Sachant que les systèmes des deux pays, les États-Unis et la France sont très différents les uns des autres.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le FIRE mouvement en France

            Le FIRE mouvement, considéré comme étant presque impossible en France

Premièrement, il est d’abord important que vous notiez les différences fondamentales entre le système français et le système américain. Le système américain est avantagé par le fait qu’il est très peu taxé, et qu’en plus de cela, les arbitrages des USA peuvent être appliqués sur des taux parfaitement raisonnables. Le système français lui, est un peu plus complexe. En effet, en France, les arbitrages sont presque impossibles à moins de prendre beaucoup de risques. Ces risques incluent par exemple l’absence de couverture santé (donc en cas de maladie grave, on ne sera pas couvert). Il va donc falloir réussir à trouver un système de placement chanceux si l’on veut réussir à s’en sortir.

Donc, aux États-Unis, on peut tout simplement mettre toute la somme économisée dans un plan de capitalisation 401 (k) pour la retraite. Si l’on se met à épargner continuellement, tout en mettant des fonds indiciels, il est fort probable de réussir à atteindre le FIRE à 35 ou 40 ans, en adoptant un mode de vie frugale et en prenant une retraite frugale, c’est-à-dire pas trop dépensière. 

De plus, il faut considérer qu’en France il est obligatoire de contribuer à la retraite par répartition. Pourtant, prendre sa retraite en France, avec la sécu et la complémentaire santé, avant l’âge légal n’est pas possible. En effet, l’âge légal de prise de retraite est généralement de 62 ans (cet âge peut varier, mais ne descendra jamais des 60 ans). Donc même si on réussit à arrêter de travailler à 35 ans, même en ayant versé régulièrement à la caisse de retraite, on ne pourra rien toucher avant l’âge légal. Et pire, une fois que l’on aura atteint l’âge en question, une double décote sera appliquée sur l’argent que l’on pourra enfin toucher. Celles pour les trimestres manquants, mais aussi la retraite qui sera calculée au prorata des trimestres réellement cotisés (et non par rapport aux 172 trimestres de bases). Et pour envenimer les choses, le montant que l’on aura accumulé en payant des cotisations de retraites ne fournira aucun intérêt du tout entre la paye des cotisations et le moment où l’on pourra toucher la retraite. Or, lorsque l’on fait appel au mouvement FIRE, 20 à 25 ans peuvent se passer entre ces deux moments. Les montants que l’on touchera à la prise de cette retraite seront donc moindres. On peut en conclure que les cotisations retraite sont à très grosses pertes si l’on fait appel au mouvement en France. Or, ici en France, en faisant appel au mouvement FIRE, il est obligatoire de payer la retraite normale (parce que la loi l’oblige), et en plus il faut épargner assez d’argent pour atteindre la somme d’argent à investir pour appliquer le mouvement en question. Ce qui rend cette application du mouvement très dure.

Qui plus est, si l’on compte se baser sur les revenus de solidarité active, ou plus communément connue sous le nom RSA, il est à noter que celui-ci est uniquement soumis à l’absence de revenus, mais également à l’absence de capital.

C’est pourquoi, dans cette optique des choses, à moins d’être un entrepreneur à succès, ce qui diffère énormément des bases fondamentales du FIRE, il n’y a presque aucune possibilité d’adhérer au mouvement FIRE. Ce qui est très contradictoire.

Inscrivez-vous pour recevoir 3 actions par semaine pour atteindre votre liberté et votre indépendance financière :

PS : Ces conseils ne fonctionneront que si vous les appliquez !

people, saving, cash, withdrawal and finance concept – customer hands with money at bank office or currency exchanger

            Avantage de la France : des dépenses beaucoup moins élevées qu’aux USA

Il est vrai qu’à cause de la complexité du système français, appliquer le FIRE mouvement ne sera pas chose facile. Toutefois, de là à dire que cette application est presque impossible est faux. En effet, il ne faut pas oublier que peu importe la situation, la clé pour réussir à être FIRE réside dans le ratio entre ce que l’on dépense pour vivre et ce qu’on arrive à économiser, épargner et investir.

Bien que de nombreuses dépenses supplémentaires comme les cotisations, les impôts, et surtout la retraite soient à débourser par rapport à celui du FIRE à l’américaine, la France dispose d’un atout de taille : ses dépenses. On peut parfois considérer que la vie en France est chère, mais il est à noter qu’aux États-Unis, les dépenses sont beaucoup plus importantes. Par exemple, il est vrai que le loyer parisien est tout de même assez cher, mais le marché immobilier de n’importe quelle ville américaine (qu’elle soit dynamique ou non) est véritable cauchemar pour n’importe quel français. En France, on peut parfaitement trouver dans les petites villes de province de quoi se loger confortablement et paisiblement à des prix raisonnables. Sans oublier les dépenses de santé, ou des autres dépenses habituelles comme les réseaux de transports en commun.

On peut donc en conclure que vu sous cet angle, être FIRE n’est pas si impossible que ça. Malgré les différences de systèmes, et donc les dépenses superflues, la France est avantagée. Il sera beaucoup plus facile d’économiser et d’épargner dans ce pays plutôt qu’aux USA. Il en va donc de chacun de déterminer si oui ou non, ils se sentent capables de faire quelques sacrifices pour parvenir à être FIRE.

La solution est donc très simple : économiser autant d’argent que l’on peut, c’est-à-dire au maximum, si on veut s’en sortir en France.

 Pour être FIRE, il faut un capital à investir, un très gros capital. En effet, réussir à vivre avec 1 000 ou 2000 euros par mois, sans avoir à travailler, ça nécessite beaucoup d’argent déjà mis de côté. Si les calculs sont bons, arriver à 800 k Euros, quand on gagne dans les 100 k Euros, peut prendre des années, voire même des dizaines d’années. Et réussir à parvenir à ce capital, avec un salaire moyen de 2 à 3 k euros par mois, risque de prendre le tiers d’une vie active. Nous pouvons alors en conclure que le poste et le travail que l’on possède importent beaucoup lorsque l’on veut être FIRE. Car c’est ce salaire qu’il faudra économiser au maximum. La possibilité d’appliquer le mouvement FIRE en France est donc dépendante de la carrière de son appliquant. Plus le salaire sera élevé, et plus vite l’objectif d’être FIRE sera atteint. Ou dans le cas contraire, plus le travail ne rapportera moins, et plus longtemps on mettra à parvenir à nos objectifs. D’où l’importance de gagner plus d’argent, en prenant un deuxième travail par exemple.

Cependant, bien que ce soit l’idéal, il n’est pas non plus nécessaire de gagner plus d’argent. Mais à moins de posséder un capital par héritage, par le jeu, ou par des forts revenus, le seul et unique moyen d’être FIRE avant son âge légal de retraite est de vivre sa vie de manière extrêmement frugale. Par exemple, en mettant de côté au moins 75 % de ces revenus mensuels, et en essayant de vivre convenablement avec le reste. Dis comme ça cela peut paraitre simple, mais en application c’est beaucoup plus difficiles. De nombreux sacrifices et privations devront être faits pour parvenir à être FIRE, c’est-à-dire libre et indépendant financièrement.

             Être FIRE en France

Être FIRE signifie qu’on a réussi à acquérir à la fois sa liberté et son indépendance financière. À partir de ce moment-là, on peut commencer à dire adieu aux problèmes d’argents et de travails, mais ce à une condition : il va falloir apprendre à bien vivre avec cet argent qui travaille pour nous. En effet, en tant que somme d’argent, celle-ci est limitée, donc adopter un mode de vie trop dépensier nous mènera à notre perte. Il faut donc apprendre à être un peu frugale vis-à-vis des dépenses. On peut par exemple considérer l’idée de partir vivre dans un pays où les dépenses sont moins importantes. Généralement, pour un FIRE, c’est l’échappatoire la plus utilisée pour permettre à celui-ci de vivre paisiblement et confortablement.

            Cas concret d’application du FIRE mouvement en France

Actuellement, en France, des adeptes de la frugalité et de l’investissement se lancent dans l’application du mouvement FIRE. Certains de ces cas nous permettent donc de conclure que faire appel à ce mouvement est tout à fait faisable.

Par exemple, Michael Ferrari, affirme avoir réussi dans la vie avec un capital épargné ensuite investi dans l’immobilier. De nos jours, il partage son parcours à ses abonnées et au grand public à travers des conférences et dans des articles. Un autre français du nom de Nicolas Guenzi affirme également sur son site avoir réussi à prendre sa retraite anticipée à l’âge de 32 ans, grâce à l’investissement immobilier. Actuellement, lui aussi a réussi, avec une accumulation de 2,5 millions d’euros de patrimoine immobilier. Avec sa famille, et en dépensant 2,5 k euros par mois, il vit paisiblement à l’ile Maurice. Donc, si ces personnes ont pu réussir à appliquer ce mouvement qualifié d’impossible, qu’est-ce qui empêche les autres français d’essayer ?

Mais les cas concrets ne sont pas là justes pour faire rêver. Bien que réussir à être FIRE semble si tentant lorsque l’on considère la vie future qu’elle procurera, faire appel à ce mouvement est également un très gros sacrifice sur le court terme. Pour illustrer cela, Jérémy Benbahi, un infirmier libéral de 36 ans, affirme devoir faire des journées longues de 13 heures, loger chez sa mère, et réduire au maximum ses dépenses personnelles. Son objectif étant d’accumuler 500 k euros avant l’atteinte de ses 40 ans, et de les investir dans l’immobilier (en achetant une dizaine d’appartements dans les Bouches-du-Rhône). Mais réussir à parvenir à cet objectif n’est pas chose facile. Pour ce faire, ce jeune homme a complètement mis sa vie entre parenthèses. Aucune compagne, aucune vacance, peu de repos et de dépenses, mais surtout beaucoup de travail. Il affirme que voir ses collègues profiter de leurs vies le tente beaucoup, mais il est convaincu que sa privation ne sera que provisoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *