Oui ou non appliquer le mouvement FIRE pour obtenir sa retraite à 40 ans
Portrait of handsome successful businesswoman sitting at conference table in modern office against window and talking by smartphone making deals

Oui ou non appliquer le mouvement FIRE pour obtenir sa retraite à 40 ans

Fatigue, frustration, stress, etc. de nombreuses raisons peuvent nous pousser à vouloir partir à la retraite le plus tôt possible. Que ce soit parce qu’on a peur de ne pas assez profiter des petits plaisirs de la vie, ou parce que notre patron nous frustre, l’envie de travailler nous quitte de plus en plus. Qui plus est, un petit problème vient s’ajouter au tous, un problème qui a même réussi à déclencher beaucoup de manifestations, la retraite à seulement 62 ans et plus.

En effet, le système français actuel ne permet de prendre sa retraite qu’à partir de 62 ans. On en vient même à se demander si les personnes nées après 1990 pourront bénéficier de celle-ci. Quoi qu’il en soit, ces deux idées ne plaisent pas au grand public français, d’où la recherche d’une échappatoire à cette retraite jugée trop tardive. Cette recherche a donc poussée les français à la découverte d’un concept américain appelé le mouvement FIRE, un mouvement qui est à peu près basé sur l’idéologie frugale.

Kid earning money for future

L’application du Frugalisme en se basant sur le mouvement FIRE

Comme il l’a été dit précédemment, le système français ne plait pas. C’est pourquoi, afin de réussir à échapper cette idée de retraite à 62 ans, certaines personnes adoptent de plus en plus l’idéologie du Frugalisme. Donc, dans le but de partir à la retraite le plus tôt possible (à 40 ans), en s’inspirant des Américains, certains Français adoptent le mode de vie frugale. Et ce, par le biais d’un mouvement appelé FIRE mouvement.

L’acronyme FIRE, dont la traduction signifie Indépendance financière, Retraite anticipée, parle de lui-même. Une personne FIRE est une personne qui en plus d’être libre financièrement, est également indépendante financièrement. En étant FIRE donc, une personne n’aura plus à se soucier de problèmes d’argents ou de contraintes professionnelles, en bref, elle vivra paisiblement.

Inscrivez-vous pour recevoir 3 actions par semaine pour atteindre votre liberté et votre indépendance financière :

PS : Ces conseils ne fonctionneront que si vous les appliquez !

Le FIRE mouvement en 4 étapes

Afin de pouvoir appliquer le mouvement FIRE, il suffit de suivre 4 étapes simples à comprendre, mais assez difficiles à appliquer. C’est pourquoi, pour devenir FIRE, la personne en question doit être assez déterminée et motivée pour cela.

La première chose à faire pour adhérer au mouvement FIRE est de supprimer tout ce qui est inutile, surtout en matière de dépense. Concrètement, il va falloir passer au peigne fin tous ses relevés bancaires, et ce en quête de dépense inutile. Tout cela peut inclure les sorties, les activités, le budget dépenser au restaurant, les cinémas, le câble, etc., en bref, tout ce dont on peut se passer.

Ensuite, une fois toutes ces dépenses superflues éliminées, il va falloir mettre au moins 50 à 70 % de son salaire de côté. En d’autres termes, il va falloir réussir à vivre avec au maximum 50 % de son salaire, et dans l’idéal, seulement 30 %. Ce qui est une chose assez difficile à réaliser.

Une fois ces deux étapes réalisées, il va maintenant falloir épargner tout l’argent mis de côté, et finalement l’investir.

Le concept même du mouvement FIRE se base sur l’idée d’investir une somme d’argent précise, afin que les rendements de celles-ci puissent nous aider à vivre sans travailler. En d’autres termes, l’argent économisé, une fois investi, fournira des bénéfices qui vont permettre d’accéder à l’indépendance financière. Mais sous quelle logique ? Et bien c’est simple, si on dépense 2 k euros par mois, en 25 ans on dépensera 660 k, qui est le FIRE number, c’est-à-dire le montant qu’il faut investir pour vivre son indépendance financière. Ce FIRE number se base encore une fois sur le système américain qui affirme qu’une fois investi, avec 4 % de rendement par an, l’argent travaillera de lui-même sans que le capital de base soit entamé. Une fois que l’on aura obtenu ces 660 k et que l’on aura investi.

Married couple man and woman sitting on sofa in apartment near big window while using laptop and credit card for money transaction

Qu’est-ce que le mouvement FIRE implique ?

Faire appel au mouvement FIRE en France n’est pas du tout facile. Déjà parce que le système de retraite français, et aussi parce que les arbitrages sont quasiment impossibles à moins de prendre beaucoup de risque. Etre FIRE implique donc de nombreux sacrifices. Et pas que des simples sacrifices, certaines personnes peuvent même aller jusqu’à retourner vivre avec leurs parents, vendre leurs voitures, arrêter la viande, etc., bref des efforts surhumains à fournir. Mais puisque les enjeux sont nombreux d’après eux, ils préfèrent tenter le coup.

Les limites du mouvement FIRE

Il est vrai que l’idée d’être indépendant financièrement peut tenter plus d’un. En fait, la finalité grandiose qu’est la retraite à 40 plait même de plus en plus en France. Toutefois, l’application de ce mouvement a également ses propres limites.

D’abord, il faut considérer l’idée que le mouvement FIRE ne peut s’appliquer à tout le monde. En effet, pour être FIRE, il faut réussir à économiser au moins 50 % de son salaire, ce qui n’est pas du tout évident si on possède un salaire de 1,2 k euros par mois. En somme, on peut dire que l’application du mouvement FIRE est plus conseillée, plus adaptée, et plus plausible pour les personnes à très haut revenu. Si on est payé à 4 k ou 5 k euros par mois, mettre de côté 1,2 k est tout à fait faisable si on réduit ses dépenses. Mais mettre de côté 800 euros alors qu’on est seulement payé à 1,2 k euros chaque mois, c’est un peu trop extrême. Cependant, le fait que ce soit extrême ne signifie pas que c’est impossible, d’ailleurs certains individus ont réussi à le faire. Tout dépend donc de la détermination et de la motivation de chacun.

Ensuite, il faut noter que le but ultime d’être un FIRE est cette idée de vie paisible sans soucis d’argent et sans anxiété liée au travail. Il est vrai que dans un premier temps on se sentira libre, mais il ne faut pas oublier le stress, l’anxiété, et la peur liés aux investissements. En investissant autant d’argent, on risque de les perdre et c’est pourquoi être FIRE peut être associé à une vie de stress. Si on regarde de ce point de vue, on aura fait de son mieux, à allouer des dizaines d’années de notre vie à économiser pour pouvoir finalement être FIRE et prendre notre retraite plus tôt. Mais être FIRE suppose que l’on devra passer les jours qui nous restent à vérifier si ces placements sont bons et ne s’écroulent pas. Ce genre de vie n’est pas très souhaitable.

Sinon, en tant que dernier petit bémol de ce mouvement, on peut noter qu’on peut risquer de tout perdre d’un seul coup. Le monde de l’investissement ne fait pas de quartier, et les risques de tout perdre sont omniprésents. Qui plus est, même si tout se passe bien, que faire si on vit beaucoup plus que prévu ? En effet, bien que ça soit rare, vivre jusqu’à 100 ans est tout à fait possible.

Man sitting checking his money

Conclusion

Il s’agit maintenant de savoir s’il faut oui ou non adhérer au mouvement FIRE. Et la réponse à cette question est simple : tout dépend de nous.

Avant d’étudier l’idée d’adhérer au mouvement, il faut d’abord se poser des questions sur soi. Est-ce que l’on assez motivé et déterminé, de là à faire autant de sacrifice qu’il le faut. Si la réponse à cette question est négative, alors celle de la question principale également.

Qui plus est, il faut également se poser une question essentielle, pourquoi ? Certaines personnes répondront à cette question en disant « parce que travailler ne me plait pas ». Cependant, il faut savoir que le travail peut constituer une source de joie, d’amusement, mais également de passion. Lorsqu’on travaille, on se sent vivant, et ce malgré les petits tracas que l’emploi peut cautionner. Il va falloir enlever l’idée négative que l’on se fait du travail. Parce que même en étant FIRE, comme il l’a été dit précédemment, il y aura tout de même un suivi d’investissement à effectuer. Donc, que l’on adhère ou non au mouvement FIRE, il y aura du travail à faire.

 En bref, l’idée ici est donc d’effectuer le meilleur choix entre être FIRE ou non. Et le seul conseil réellement important ici est de considérer tous les facteurs, la motivation, les raisons, et la finalité. De plus, il faut savoir qu’on peut tout à fait être frugale sans dépasser les limites. Il n’y a rien de bon agir dans l’extrême. C’est important de se demander si c’est réellement ce que l’on veut, si on en a réellement besoin, et si on prêt à tous pour l’avoir.

Et si, malgré les risques et les problèmes pouvant en découler, on désire tout de même obtenir sa retraite à 40 ans grâce au mouvement FIRE, c’est tout à fait faisable, cela va être dur, mais c’est possible. Des sacrifices devront être faits, mais qui ne tente rien n’a rien. Certaines personnes ont pu réussir, alors pourquoi pas vous ? Donc si la motivation et la détermination y est, foncez !

Laisser un commentaire